Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Opération « Pièces jaunes » : 33 kilos collectés au collège de Luneray (...)
Publié : 20 février 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Opération « Pièces jaunes » : 33 kilos collectés au collège de Luneray !

La collecte de « pièces jaunes » connaît chaque année le même engouement au collège de Luneray… Les jeunes élèves sont avant tout sensibles à la destination de cette collecte solidaire : l’amélioration des conditions de vie des enfants hospitalisés à long terme. Cette année encore, de nombreux élèves se sont portés volontaires et ont pris en charge la collecte, sous la vigilance et avec les conseils du service Vie scolaire et de Hélène ROSIER, CPE, en particulier.
Au terme des cinq semaines de collecte, la pesée a rendu son verdict : 32, 680 kilos. Une masse qui dépasse le record établi l’an dernier dans l’établissement avec 31 kilos…
C’est la classe de 4° DIDEROT qui a collecté le plus avec 7 kilos, c’est donc elle qui s’est rendue à l’hôpital de Dieppe. Accueillie par Mme MONNIER, responsable de l’opération, et par ses collaboratrices, celle-ci a exprimé toute sa satisfaction devant l’engagement des élèves et devant la masse collectée. Les élèves quant à eux, accompagnés par Laura BOULARD, infirmière du collège et par B. BREBION, Principal, ont pu visiter le service pédiâtrie et voir à quoi ont servi les collectes précédentes : amélioration du cadre de vie, décoration des salles et des couloirs, achat de jouets et de jeux, etc. Les « pièces jaunes » de cette année serviront en particulier à poursuivre l’achat de « lits fauteuils » pour un meilleur confort des parents qui accompagnent souvent longuement leurs enfants malades.
Les collégiens ont également posé devant la « tirelire » géante fabriquée sur le temps du midi dans l’atelier animé par Fabien LEFEBVRE, de l’ADDLE. Une tirelire très originale utilisée par les visiteurs de l’hôpital qui n’hésitent pas à y déposer leur obole.
Cette visite à l’hôpital a certainement ouvert les yeux des jeunes collégiens sur la dure réalité des enfants et jeunes malades et soumis à des traitements médicaux longs, eux qui sont pleins de vie et insouciants… Ils en sont ressortis convaincus de l’utilité de leur action et bien décidés à recommencer l’année prochaine !